+41 78 829 06 32 bienvenue@itisgis.com

Animation d’une analyse exploration 3D

Cette semaine, nous passons à une mise en mouvement de l’exploration 3D . Le résultat obtenu est le suivant :

Figure 1 – Exemple de vidéo immersive

Comment sommes-nous arrivés à la production de cette scène dynamique en 3D ?

Dans notre post de la semaine dernière nous vous présentions un travail applicatif sur le déroulement d’un événement festif sur la place centrale du Flon à Lausanne.

Nous concluons cette série de 4 articles par la mise en animation de certains éléments du scénario et un retour sur les capacités de l’exploration 3D dans ArcGIS Pro.

Afin de donner une dimension supplémentaire à cette analyse, nous pouvons créer une animation reprenant des points-clés de l’analyse notamment avec l’outil de placement interactif (Interactive Placement).

 

Accéder aux fonctions d’animation via l’onglet Vue/View

Pour activer la fonction, nous allons dans le groupe d’outils Animation (1) et ajoutons une animation (2) comme décrit dans les figures 2 et 3 ci-dessous.

Figure 2 – L’onglet View permet d’accéder aux fonctions d’enregistrement

 

Figure 3 – Zoom sur le groupe Animation

 

Un nouvel onglet dans le ruban s’ouvre: l’onglet animation. Il offre un ensemble d’outils pour créer les animations, les travailler comme dans un atelier de montage vidéo et les exporter dans un format vidéo parmi ceux proposés.

 

Figure 2 – L’onglet View permet d’accéder aux fonctions d’enregistrement

 

Principalement, la création de l’animation se fait par :

  1. La saisie d’images-clés de la scène 3D
  2. Une interpolation entre les images afin d’assurer la continuité de l’animation

    Pour créer une animation nous allons suivre quatre étapes importantes : 1) ajouter les séquences, 2) exporter nos séquences sous formes de film, 3) nous choisirons un format, 4) nous changerons les paramètres du film.

     

    1. Ajouter des scènes

 

Pour l’ajout des scènes, nous sélections en premier lieu le type de chemin (noté path dans la figure 12) souhaité. Nous pouvons demander au logiciel de saisir :

  • À la fois le déplacement dynamique et saisir certaines séquences-clé
  • Ou uniquement des séquences-clé
  • Ou encore uniquement le cheminement

 

Figure 12 – Options de saisie du cheminement

 

Nous créons un observateur comme indiqué dans les 2 précédents articles mais là nous le faisons se déplacer manuellement. Ensuite, nous demandons à ArcGIS Pro de capturer plusieurs séquences. Nous déplaçons notre objet jusqu’au point nous semblant le plus pertinent.

L’ensemble des séquences se trouve intégré dans un bandeau de la fenêtre animation nommé Galerie des séquences-clé (noté Keyframe Gallery dans la figure 13).

La figure 13 vous montre une pellicule comprenant quatre séquences:

 

Figure 13 – Animation 1

 

L’exemple présenté dans la figure 14 ci-dessous se compose de neuf séquences. Si nous regardons plus précisément l’organisation de cette pellicule, nous voyons :

1. Un numéro attribué pour chaque séquence saisie. L’ordre est modifiable par simple glisser/déposer.

2. La transition entre les séquences. Pour cet exemple, nous avons choisi un type « doux » pour le lien entre les séquences.

3. L’ajout d’une nouvelle séquence en cliquant sur le bouton + situé en fin de bandeau.

Figure 14- Animation 2

 

2. Exporter l’animation sous forme de film

Une fois, la série de séquences validée, nous pouvons la convertir en vidéo en actionnant le bouton Vidéo (Movie). Les deux images ci-après illustrent le positionnement de ce bouton.

 

Figure 15 – Position du bouton « Movie » dans l’onglet animation

 

Figure 16 – Zoom sur la position du bouton « Movie »

3. Choix du support

Nous avons le choix du support suivant huit options :

 

Figure 17 – Options de format vidéo

 

Nous avons opté pour les vidéos contenues dans cette présentation sur une publication YouTube. Le logiciel optimisera la dimension des vidéos en conséquence.

 

4. Paramètres avancés du film

Nous pouvons néanmoins affiner le format du fichier vidéo en sortie en travaillant sur les paramètres suivants (Figure 19) :

  • Le répertoire de destination du fichier (File Name)
  • Les paramètres de sortie de la vidéo -entière ou partielle- (File Export Settings)
  • Le format de l’export (Advanced Movie Export Settings)

 

Figure 18 – Animation : paramétrages avancés

Résultats

En complément de la vidéo introductive, nous proposons 2 vidéos supplémentaires. Le scénario est le même : le survol par un drone du quartier de Flon.

Les variantes sont les suivantes :

1. Un vol stationnaire d’un drone avec variation du champ de vision, puis déplacement. La vidéo ci-après :

 

 

2. Un vol dynamique plus proche des immeubles avec un mouvement de caméra. La vidéo ci-après :

 

 

Conclusion

 

Au fil de ces 4 articles, nous avons vus l’ensemble des possibilités offertes par les outils suivants (entre guillemets les dénominations en anglais) :

  • Ligne de visée ou « line of sight »
  • Champ de vision ou «viewshed »
  • La création d’observateurs depuis une couche de points « From Layer»

Les méthodes de création ont chacune leur pertinence mais nous avons privilégié pour chaque outil les fonctions suivantes :

  • Ligne de visée ou « line of sight » : la position interactive et le placement des points le long d’une ligne
  • Champ de vision ou «viewshed » : l’orientation interactive
  • La création d’observateurs depuis une couche de points « From Layer»

Nous avons ensuite appliqué les outils ligne de visée et champ de vision dans un scénario de surveillance d’une zone urbaine dans un contexte de manifestation. Ces outils offrent des informations complémentaires entre les affectations de certains observateurs sur des point ciblés ou sur des secteurs de surveillance particulière. Ces outils sont utiles dans des contextes opérationnels et d’aide à la prise de décision. Cependant, nous insistons sur la nécessité d’une pratique des logiciels SIG pour une utilisation avancée et optimale de ces outils.

Nous avons terminé par la création d’animations pour rendre dynamique les qualités « exploratoires » présentées dans les articles des semaines précédentes. Pour la création des animations, nous retenons la facilité par laquelle créer les séquences (Animation timline) par une action simple (positionnement de la scène et ajout par simple clic).

Les analyses peuvent être conjuguées. Mais elles restent limitées sur le nombre d’objets créés qu’il est possible de manipuler.

ArcGIS Pro présente donc un panel intéressant d’outils d’analyse de 3D outdoor. Nous avons volontairement laissé de côté les outils de vue traversante (Slice) et Dome. Ils présentaient un attrait limité dans le scénario que nous avions choisi de vous présenter.